Running

14403135092_933a09684c_b

Un jour j’ai vu apparaître le running. J’étais assise dans le fauteuil rembourré d’une salle de cinéma et je regardais une publicité pour les barres chocolatées pleines de caramel

croustillant. En bas de la page, sous le label mangerbouger.fr, on me conseillait le running. Je le vois plus souvent maintenant sur d’immenses affiches placées stratégiquement dans les stations de RER. Quand on est bien sous terre et dans l’obscurité, entassés les uns contre les autres sans pouvoir avancer un pied dans le wagon, on est surplombé (voire écrasé) par un homme (quoique plus souvent une femme) super bien foutu.e et géant.e qui part à grandes enjambées dans la lumière. Dans ce cas, c’est une publicité pour des chaussures de running. C’est pour ça qu’elles sont toujours plus chères, il faut bien financer le voyage du modèle, du photographe et de toute l’équipe sur les plages du Pacifique. Et on ne rêve jamais plus des plages du Pacifique qu’à la station du RER B Saint Michel, à 30 mètres de profondeur sous les quais, dans laquelle transitent 60.000 personnes par jour. Ça en fait des acheteurs.

Car running n’est pas courir. Avec des vieilles baskets (voire des tennis) achetées avant l’euro, on court. On courrait pardon. Et j’ai couru, autrefois, dans les gymnases. Avec des marques, on run. Le running est plus idyllique. Et aussi plus participatif. Avec nos baskets on faisait la course les uns contre les autres. Maintenant on run ensemble. « Ne courez plus seul, rejoignez une équipe de running » conseille la Marie de Paris. Le running est plus déterminé. Just do it comme dit Nike inspiré par le condamné à mort Gary Gilmore qui a chuchoté Let’s do it devant le peloton d’exécution et fait montre de détermination en arrêtant les recours pour être mis à mort. En ce qui concerne Nike, le do it a fait grimper les ventes.

Alors est ce que je run ? Est-ce que j’ai la running attitude ? J’ai tenté un petit calcul : je travaille 7 heures 45 par jour ouvré, durant lesquelles je suis assise environ 6 heures. Pendant mes loisirs, je lis, j’écris ou je regarde la télé. Allez, je rajoute 3 heures assise. Je suis couchée environ 7 heures. Pourtant, répondrais-je à un voisin de campagne, assis sur son banc, qui me croira facilement, je ne cesse de courir. Je cours pour combiner, en minutant chaque déplacement, le pain, les cigares, les lettres recommandées, les fruits, les réunions de copropriété, les portes ouvertes des écoles, le talon minute, les soldes. Je cours pour ne pas rater le RER. Je cours pour ne pas arriver en retard malgré les chutes de caténaire. Je cours pour éviter les grèves de la ligne A, de la ligne B, de toutes les lignes, les surcharges de la 4, pour éviter les poussettes ouvertes dans le wagon juste devant moi, pour éviter les vélib sur le trottoir, les vélib qui grillent le feu rouge, je cours pour éviter de rater le lever de rideau, de manquer la parenthèse d’ouverture de la banque, pour revenir à temps pour le livreur qui lui, n’ayant pu se garer que 2 heures avant, est déjà passé.

Mon voisin me regarderait d’un air compatissant. Il a fait sa promenade du matin avant de regarder passer les quelques autres voisins sur cette rue qui n’avait pas de nom jus qu’à l’an dernier. On marche beaucoup là-bas. Personne ne run. Enfin si, quelques ex-citadins qui s’entrainent sur les routes. Les chiens leurs courent après mais ils ne connaissent pas le mot. Et ignorent les marques des chaussures.

Publicités

Une réflexion sur “Running

  1. C est terrible un lundi matin de lire cela…de lire cette vie de citadin…de parisien non? Les provinciaux « runnent »-ils? Et pourtant ,tellement vrai..côté métro le pire est la ligne 13! Hum un délice. Grève ou pas c est pareil, le top du top!gare st Lazare, les « Pusher » lire les agents de la RATP..qui nous entassent comme du betail dans les wagons..avec des gants de boxeur…et que dire quand vous faites 1m60…
    Bon ce matin ,c est décidé j arrête !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s