Dieu

Cécile Coulon en dédicace (Soif de Lire, Strasbourg, novembre 2013) Jennifer Vorms Le Morvan

Nom commun ou nom propre, voici un mot beaucoup plus grand que la plupart, plus grand que nous, image d’espérance et d’autorité. Il est même devenu un sujet à manier avec des pincettes. Je n’ai d’ailleurs pas pu ajouter une étiquette avec Dieu en majuscule. Le nom propre Dieu est interdit. C’est pourtant le nom propre qui est le titre du poème de Cécile Coulon que j’ai choisi aujourd’hui. Il est extrait du recueil Les ronces.

Lire la suite

Voyage

Iran, années 1970

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas publié de textes de moi. Si je m’y remets, c’est avec l’idée de publier une série de textes contemporains et de m’éloigner quelque temps des grands textes incontestables, du moins à mes yeux.

Lire la suite

Inconnus

Supervielle_Harcourt_1948_2

Jules Supervielle en 1948. Harcourt.

Me voici dans la région des origines, les miennes et celles de Jules Supervielle, magnifique poète natif de Montevidéo mais originaire d’Oloron sainte-Marie, dans le Béarn. Je l’ai lu et relu depuis ma jeunesse et j’ai choisi de vous faire partager l’un de ces poèmes les plus connus, à propos du mot inconnus. Ce n’est pas le seul paradoxe de ce billet.

Lire la suite

Etoile de mer

Portrait_Dominique-Dimey_02

Bernard Dimey et sa fille Dominique

Sans doute est-ce le débat sur la planète, les océans et tout ça qui m’a fait choisir ce texte de Bernard Dimey, pour un point d’actualité poétique, et décalé. Bernard Dimey me direz-vous mais qui est-ce ? Beaucoup d’entre nous ne connaissent de lui qu’une chanson d’Henri Salvador dont il a écrit le texte en une demi-heure, Syracuse.

Lire la suite

Province

jb2

Remise du prix Gérard de Nerval par Francis Carco 1950. Site des Amis de Jean Berthet

De passage au Marché de la Poésie, j’ai été happée dans une de ces échoppes qui accueillent deux ou trois éditeurs et une femme charmante me lut quelques poèmes de Jean Berthet, un auteur dont j’ignorais et les vers et l’existence. Honte sur moi !

Lire la suite